Castellas de Belvezet





Présentation




La guerre de Cent ans débuta en l'an 1337, pour se prolonger jusqu'au milieu du XVème, c'est-à-dire jusqu'en 1453.

Première étude du site au début du XXème siècle par M. de Saint Venant qui dresse un état des lieux et une esquisse très intéressante et quasiment impossible à réaliser aujourd’hui tant la végétation a tout envahi. Sans avoir eu accès à de quelconques archives, M. de Saint Venant a toutefois perçu la configuration particulière du castellas qui se révèle être un château refuge, en effet l’enceinte basse est
dotée intérieurement et sur tout son périmètre de cellules d’habitation plus ou moins grandes destinées à accueillir les habitants de la région avec leurs familles et leurs bêtes.



La deuxième publication à propos de Belvezet date des années 70, Henry-Paul Eydoux, dans le N° 4 de sa série «Châteaux Fantastiques», parle du castellas, si cette série de livre nous a fait découvrir de nombreux sites et sans rien enlever au sérieux du travail de M. Eydoux, il n’a pour ce site pas plus approfondi l’étude de M. de Saint Venant qu’il site tout en nous précisant que «Belvezet fut un château sans histoire» et ajoute « de l’histoire de Belvezet, on ne sait rien, sans doute parce qu’il n’y en a jamais eu ».

Cette remarque a fait réagir notre ami Jean-Marc de Bethune qui a cherché à compléter les quelques bribes d’information connues. En effet si la mention de l’apparition d’un site fortifié au milieu du XIIème siècle était authentifiée, rien n’indique qu’à cette époque on avait à faire à un château refuge ou un corral fort.

Une recherche approfondie a permis de mettre à jour des découvertes qui confirment l’hypothèse émise par M. de Saint Venant que nous sommes en présence de loges construites au XIVème pour protéger la population voisine des incursions des grandes compagnies.



La première référence est une injonction seigneuriale arrêtée par le vicomte d’Uzès le 8 Octobre 1367 invitant les habitants du lieu à venir effectuer des réparations au fort de Belvezet, outre le travail à accomplir il leur sera demandé une nouvelle imposition.

L’insécurité devenant grandissante, une deuxième étape à l’instigation du seigneur et du viguier mais prise en commun accord avec la population conduit le 27 Mars 1380 à la mise en place d’un projet de restauration du fort assorti d’une autorisation donnée à tous les habitants des lieux environnants d’y construire un logis ou casal apte à abriter leur famille, biens et bêtes. Ce document confirme que nous sommes bien en présence d’un château refuge.

La zone de construction de ces habitations entoure le fort proprement dit et mesure environ 80 m sur 60 et regroupe de 35 à 40 cellules. Si l’essentiel de ces loges étaient attribuées à des paysans ou artisans, d’autres d’un statut social plus élevés y avaient aussi droit tel un notaire du nom de Raimond Puget. Ces masures étaient ouvertes sur l’extérieur par une faible meurtrière destinée à surveiller les alentours et à se défendre, le mauvais état des ruines ne permet pas aujourd’hui de savoir si des ouvertures plus
grandes donnaient sur l’intérieur de la cour.


On apprend aussi dans les documents retrouvés qu’un moulin à bras était installé dans la forteresse, ce qui permet de penser que l’on avait envisagé l’éventualité d’un long siège, l’importance de la citerne confirme cette prévision et le grand nombre de réfugiés prévus.

Même si bien des châteaux ont subi des modifications et ajouts similaires à la même époque et pour les mêmes raisons, on ne connait qu’un autre exemple de corral fort bâti probablement d’un seul jet suivant le même plan, quoique beaucoup plus étendu, il s’agit du château de Caumont dans l’Ariège dont l’enceinte de 118m par 44m abrite près de 50 loges.



Le plan de Belvezet:




Situer









Idée de randonnée



  • Castellas de Belvezet
    • Modéré.
    • 9km2.
    • Dénivelé 256m.
    • Durée: 3h30.

  • A voir en chemin: 
Le Castellas de Belvezet, le Mas de l'Ancienne Eglise, ainsi que plusieurs points de vues sur les vallées de la garrigue. 









 - Téléchargez le fichier GoogleEarth

 - Téléchargez le fichier GPX




Sources :

Merci à l'Association de Castellas de Bouqet : http://castellasdebouquet.e-monsite.com

ċ
Castellas de Belvezet.gpx
(24k)
Nicolas Brochot,
24 nov. 2013 à 13:39
ċ
Castellas de Belvezet.kml
(218k)
Gamela Nostra,
1 déc. 2013 à 11:45