Castrum d'Allègre




Dix siècles d'histoire




L’origine du site demeure inconnue. Un hommage rendu en 1163 par les seigneurs de Ferreyroles à Bernard Pelet, seigneur d’Alès, est le premier acte connu attestant de l’occupation du lieu. En 1209, le comte de Toulouse reconnaît tenir le castrum en fief de l’évêque d’Uzès, le roi Philippe Auguste confirme le fait en 1211.

La société médiévale, très avancée en Languedoc, donnait les mêmes droits aux filles et aux garçons ce qui explique l’évolution du castrum en coseigneurie. Si le fait n’est pas rare dans la région, il prend à Allègre une dimens
ion particulière car on y dénombre pas moins de 12 maisons seigneuriales, faisant du lieu un véritable Village de Chevaliers.




Au XIVème siècle, lors de la guerre de Cent ans, la coseigneurie d’Allègre est victime de l’attaque « des rustres et des manants » qui investissent le castrum en 1383 : c’est la Révolte des Tuchins.

Les seigneurs lui préférèrent ensuite des demeures plus confortables installées dans la plaine. Les paysans utilisèrent alors les lieux jusqu’à l’époque contemporaine, l’occupation d’une tour finit en 1910.

De nos jours, le château d’Allègre témoigne de dix siècles d’histoire.
D'après le castrum d'Allègre, un village de chevaliers  de Sophie Aspord et Jean-Marc de Béthune, 2000, 
Editeur Office de Tourisme d'A
llègre-Les-Fumades.



L’association Château d’Allègre





Depuis 1992, des passionnés ont entrepris la lourde tâche de redo
nner vie au castrum d’Allègre. L’association organise des activités culturelles, dont les bénéfices sont destinés à 
financer les travaux de restauration.Plusieurs chantiers ont ainsi pu voir le jour grâce à l’appui financier de la Région Languedoc-Roussillon et de la Municipalité d’Allègre-Les-Fumades


Les bénévoles se réunissent au Castrum le premier samedi de chaque mois pour y travailler dans une ambiance conviviale. ALLEZ LES REJOINDRE !!




Situer



Dominant la moyenne vallée de la Cèze, le castrum d’Allègre émerge de la garrigue. On y découvre des tours et des maisons seigneuriales, un double rempart, une chapelle et un village.

Situé à 275 mètres d’altitude, le site s’étend sur un hectare et demi. Il offre un panorama sublime sur le Mont Bouquet et toute la Cévenne, du Pic St. Loup, près de la Méditerranée, jusqu’en Vivarais, aux confins de l’Ardèche, en passant par l’Aigoual et le Mont Lozère.







Visiter



    VISITES GUIDÉES SUR DEMANDE.

    Renseignements à l’Office de tourisme Allègre-Les-Fumades - Tél : 04.66.24.80.24
    ou auprès de l’Association Château d’Allègre par mail: chateauallegre@yahoo.fr

    Site Internet: http://chateaudallegre.e-monsite.com
     



            La Fête au château. À la rencontre de l’histoire d’Allègre.




            Chaque année, le 3ème samedi de juillet, l’Association du Château d’Allègre organise une fête médiévale. 

            À cette occasion de nombreuses animations vous sont proposées : 
            • Visites guidées du château.
            • Spectacle Médiéval en association avec d’autres châteaux de la région et des troupes costumées.
            • Ateliers et jeux pour les enfants. 
            • Banquet Médiéval avec Concert et Bal en soirée dans le cadre enchanteur du castrum.





            Idée de randonnée




            • Castrum d'Allègre et Chapelle St Saturin
              • Modéré / Facile.
              • 8km9.
              • Dénivelé 360m.
              • Durée: 3h.

            En partant d' Allègre les Fumades, découvrez la Chapelle de St Saturin, le Castrum d'allègre, et finissez en traversant le pont au défilé d'Argensol.
            Magnifique randonnée à découvrir.










             - Téléchargez le fichier GoogleEarth

             - Téléchargez le fichier GPX



            Sources :

            Merci à l'Association Château d’Allègre : http://chateaudallegre.e-monsite.com


            ċ
            Castrum dAllègre.kml
            (7k)
            Gamela Nostra,
            1 déc. 2013 à 12:19
            ċ
            chateau-d-allegre.gpx
            (56k)
            Nicolas Brochot,
            3 nov. 2013 à 12:47